Eau potable : comment améliorer les réseaux sans dégrader les finances communales ?

 
« Avec plus de 2000 points de prélèvements réalisés depuis 12 ans dans les trois provinces… L’eau du Caillou, on la connaît ! Et nous avons accompagné le Plan de sécurité sanitaire des eaux (PSSE) de plusieurs communes. Toutes ces expériences nous ont donné un « œil terrain » très sûr : on sait lire un réseau, on sait voir vite où est sa fragilité et où sont les priorités ».
 
Carole Soucaze, AB concept

La qualité des eaux est un sujet capital en Nouvelle Calédonie, en particulier pour les habitants de l'intérieur et des îles.

 

Si la gestion de la ressource relève de compétences partagées entre l'État, le gouvernement, les provinces et les communes, la distribution d'eau potable et l'assainissement appartient au service public communal. Ce qui signifie que le maire est pénalement responsable de la qualité de l’eau distribuée. Qu’elles fonctionnent en régie (pour les villages) ou en délégation (pour les plus importantes et bien sûr Grand Nouméa), les communes sont donc très vigilantes sur le sujet. Elles sollicitent les services d’AB concept pour des prélèvements et analyses de surveillance, mais aussi pour des problématiques de maintenance ou d’amélioration des réseaux. 

 

Quand les canalisations communales prennent de l’âge, quand certaines conduites datent de plus de 30 ans, il faut agir. Mais par où commencer ? Cette question nous est souvent posée.

 

Notre réponse est comme souvent de bon sens. À l’heure de la nécessité d'équilibrer les budgets annexes eau, la priorité est de maîtriser les investissements communaux dans le réseau. Notre intervention considère donc l’ensemble des ouvrages, mais vise des parties que nous savons d’expérience représentatives de possibles fragilités. Nos prélèvements à ces points sensibles nous permettent de repérer, comprendre et même anticiper d’éventuels dysfonctionnements. Nous pouvons ainsi éclairer la commune sur ses choix d’investissements et de planification.Nous conseillons des solutions ciblées et donc optimisées en coûts (renouvellement, réparations, mises à jour…).

 

Point important : nous partageons nos connaissances par la formation des équipes communales, pour des bonnes pratiques durables de gestion du réseau.

 

 

En savoir plus ? Contactez Carole Soucaze au 6 87 41 66 76 ou accueil@abconcept.nc

 

Relevés miniers : pas le droit à l'erreur

Quand on fait de la topographie sur l’un des plus grands gisements de nickel au monde, on connaît la valeur ajoutée des données collectées. Et quand on est topographes professionnels, comme AB concept, il y a des erreurs qu’on ne commet pas.

 

Promenade Jules Renard :
 AB projette, Dumbéa agit.

« Pour cette mission, nous avons mis en œuvre notre expérience de concepteurs d’aménagement, avec notre manière de faire bien particulière. Nous sommes un bureau d’études, donc on fait des études. Mais on ne se contente pas d’apporter des réponses aux décideurs, on est là pour produire des solutions qui facilitent le passage à l’action. Dès l’Avant-projet sommaire, la Ville de Dumbéa avait en main des données de conception précise pour chiffrer et engager le projet. Cette approche a facilité l’élaboration d’un Avant-projet détaillé très opérationnel, presque un dossier d’exécution des entreprises ».     José Bouvier, AB concept

 

Une eau parfaite ? AB donne la recette.

« Concernant un sujet aussi sensible que la gestion de l’eau potable, notre accompagnement des communes ne consiste pas seulement à faire des prélévements et apporter des conseils. Pour pérenniser les bonnes pratiques à réduire la vulnérabilité des réseaux, il est capital de renforcer les compétences des agents municipaux sur le cycle de l’eau et le suivi de sa qualité. C’est dans cette vision d’ensemble, où le bureau d’études et le fontainier font leur métier en partageant une même base de connaissances, qu’on sécurise une eau de qualité dans la durée ».    Carole Soucaze, AB concept

 

Piscines hôtelières : AB veille au bain.

« Depuis 2012, la DASS accompagne les établissements hôteliers dans la mise en conformité de leurs bassins avec la réglementation sur l’eau, en s’efforçant d’établir un climat de confiance et d'échange. Chez AB Concept, on s'inscrit dans la continuité de cette démarche. Le mieux est d’éviter d’en arriver à la sanction administrative, parce qu’une piscine fermée à cause d’une eau non-conforme, cela a des conséquences sur l’image et l’activité de l’établissement. Voilà pourquoi nous proposons une approche pédagogique, avec des conseils techniques pour une bonne gestion de chaque bassin, et au besoin des mesures correctives pertinentes ». Carole Soucaze, AB concept

 
Eau potable : comment améliorer les réseaux sans dégrader les finances communales ? - ABConcept La qualité des eaux est un sujet capital en Nouvelle Calédonie, en particulier pour les habitants de l'intérieur et des îles.   Si la gestion de la ressource relève de compétences partagées entre l'État, le gouvernement, les provinces et les communes, la distribution d'eau potable et l'assainissement appartient au service public communal. Ce qui signifie que le maire est pénalement responsable de la qualité de l’eau distribuée. Qu’elles fonctionnent en régie (pour les villages) ou en délégation (pour les plus importantes et bien sûr Grand Nouméa), les communes sont donc très vigilantes sur le sujet. Elles sollicitent les services d’AB concept pour des prélèvements et analyses de surveillance, mais aussi pour des problématiques de maintenance ou d’amélioration des réseaux.    Quand les canalisations communales prennent de l’âge, quand certaines conduites datent de plus de 30 ans, il faut agir. Mais par où commencer ? Cette question nous est souvent posée.   Notre réponse est comme souvent de bon sens. À l’heure de la nécessité d'équilibrer les budgets annexes eau, la priorité est de maîtriser les investissements communaux dans le réseau. Notre intervention considère donc l’ensemble des ouvrages, mais vise des parties que nous savons d’expérience représentatives de possibles fragilités. Nos prélèvements à ces points sensibles nous permettent de repérer, comprendre et même anticiper d’éventuels dysfonctionnements. Nous pouvons ainsi éclairer la commune sur ses choix d’investissements et de planification.Nous conseillons des solutions ciblées et donc optimisées en coûts (renouvellement, réparations, mises à jour…).   Point important : nous partageons nos connaissances par la formation des équipes communales, pour des bonnes pratiques durables de gestion du réseau.     En savoir plus ? Contactez Carole Soucaze au 6 87 41 66 76 ou accueil@abconcept.nc http://www.abconcept.nc/